Skip to main content
Favori

Ésotérisme de la Genèse - I - Monde divin

Traduction générale ordonnée

Traduction Ésotérique commentée des dix premiers chapitres du Sepher Bereshith

MONDE DIVIN

LIVRE DES PRINCIPES

Le Concept créateur en Dieu et la Vision qu'en Lui, eurent de ce Concept, Ses Puissances réalisatrices créées.

PROLOGUE

(Genèse I), 1. — De toute éternité, le Principe créateur de l'Hexade des manifestations universelles avait conçu dans sa pensée créatrice : l'Angélie, ensemble de Ses Puissances actives et réalisatrices primordiales ; les Cieux, par essence ensemble des Lois providentielles destinées à formuler et à diriger les Formes efficientes actives ; et l'Astralité sous son double aspect de Principe réalisateur essentiel actif, et de Réalisation astrale substantielle passive. 2. — Cette dernière, toutefois, n'était encore qu'à l'état virtuel en ce qui con­cerne tant sa Puissance intime d'expansion universelle active que sa concentration passive.

Déjà pourtant la Ténèbre, Puissance de concentration et de compression agissait sur l'Abîme, contenant universel, et le Vivant Esprit reçu et transmis par l'Angélie fécondait et incubait les manifestations virtuelles des Eaux primordiales, Milieu-Contenant universel, dont les Productions futures de l'Univers sensible, jusqu'alors indistinguées constituaient le Contenu.

RÉCIT

3. — C'est alors que l'Angélie exprimant et réalisant dans sa propre pensée, la pensée divine proféra : « l'Energie lumineuse et universelle sera ! » et l'Energie fut. 4. — Et l'Angélie constata que l'Energie-Lumière universelle était, par essence en complète harmonie avec le Concept verbal créateur.

5. — Car l'Angélie avait nettement distingué l'Energie-Lumière : principe d'expansion active, de la Ténèbre : principe de condensation passive, et spécifiquement proclamé l'Energie : manifestation condensatrice obnubilante, passive.

Telle fut, symbolisée par le Soir, la condensation des forces naturelles, inactives encore dans leurs centres spécifiques ; et telle fut, symbolisée par le Matin, l'apparition expansive de ces forces : successivité constituant la Première manifestation universelle passive active, symbolisée par un Jour.

6. — Ensuite l'Angélie proféra : « Un pouvoir diversificateur et controlisateur des formes par lui hiérarchisées et spatialisées, se manifestera au sein des virtualités constituant les Eaux ; et la distinction s'opérera entre ce qui, dans les Eaux, est à l'état de libération et d'expansion » ; 7. — L'Angélie réalisa donc le pouvoir destiné, par nature, à diversifier et à contrôler les formes hiérarchisées et spatialisées ; et nettement s'effectua la distinction entre ce qui, dans les Eaux, est destiné, par nature, à être inférieur à ce Pouvoir ; et entre ce qui, par nature, doit lui être supérieur.

Il en fut ainsi, conformément aux Lois de la Nature naturante universelle ; 8. — et l'Angélie donna au pouvoir de diversification des Formes, le nom de Cieux : Lois célestes providentielles se manifestant dans la diversité des formes.

Telle fut la condensation obnubilante d'énergie ; et telle fut l'apparition expansive de cette même énergie, constituant la Seconde Manifestation active universelle.

9. — Puis l'Angélie proféra : « Les virtualités des Eaux qui, par nature, sont inférieures aux Cieux-lois informateurs, se condenseront en un centre unitaire, pour la réalisation de l'Univers sensible. » Il en fut ainsi, conformément aux Lois de la Nature naturante créatrice.

10. — Ensuite l'Angélie spécifia l'Univers informé, en le nommant Astralité sensible : comme elle spécifia les virtualités vitalisées des Eaux, sous le nom de manifestations actives universelles ; et elle constata que tout cela était en harmonie avec la Pensée divine créatrice.

11. — Elle proféra alors : « L'Activité astrale réalisera la diffusion de l'Agrégation universelle susceptible d'essaimer une semence : Substance primordiale, universelle, unitaire (non spécifiée), mais possédant en soi la Puissance de reproduction et effectuant, à travers l'Astralité sensible, toute entité substantielle, par nature portant en soi un germe reproducteur spécifique. » Il en fut ainsi conformément à la Loi naturelle ; 12. — et dès lors l'Astralité causale pouvait mettre en action toute condensation susceptible d'essaimer une semence chacune selon sa spécificité : ensemble substantiel, capable de productions possédant en elles-mêmes le pouvoir de se reproduire, chacune selon sa spécificité naturelle. Et l'Angélie constata que tout cela était en parfaite harmonie avec le Concept divin créateur.

13. — Telle fut donc la condensation obnubilante et l'apparition expansive constituant la troisième manifestation active universelle.

14. — Ensuite l'Angélie proféra : « En vertu du pouvoir distincteur des Cieux-Lois, apparaîtra l'ensemble des centres condensateurs et dispensateurs d'énergie ; centres destinés à distinguer spécifiquement celles des manifestations actives s'extériorisant et s'épandant hors d'un centre, de celles qui se condensent de l'extériorité vers le centre. Et le symbole de ce double phénomène antinomique sera constitué par le Jour et la Nuit terrestres. »

« De plus, ces centres seront les signes symboliques et les sceaux des manifestations temporelles tant passives qu'actives et de leurs renouvellements cycliques figurés par les jours et les années. »

15. — « Enfin, ces puissances seront chargées par le pouvoir distincteur des Cieux-Lois, de la condensation et de la diffusion de l'énergie primordiale, afin de rendre sensible tout ce qui doit exister à travers l'Astralité. » Il en fut ainsi, conformément à la loi naturelle.

16. — L'Angélie réalisa donc la double modalité que comportent par nature, les centres puissants de diffusion et de concentration de l'énergie astrale : celle de Diffuseur universel, symbolisé par le Soleil, et destiné à dominer puissamment toute expansion active sensible ; et celle de condensateur universel, symbolisé par la Lune, destiné à dominer puissamment toute agrégation intime sensible ; comme aussi l'activité essentielle des centres puissants d'énergie symbolisés par les Etoiles.

17. — L'Angélie confia alors ces entités au pouvoir de distinction des Cieux-Lois, pour qu'ils pussent rendre sensibles les formations répandues dans l'Astralité ; 18. — dominer puissamment tant la manifestation expansive que la manifestation condensatrice de l'énergie, et réaliser la distinction entre l'Energie universelle expansive, lumineuse, et l'Energie universelle comprimante et condensante obscure.

L'Angélie constata que tout cela était en harmonie avec le Concept divin créateur ; 19. — et telle fut la condensation obnubilante et telle fut l'apparition expansive de la Quatrième Manifestation universelle.

20. — Alors l'Angélie proféra : « Les Eaux : ensemble des virtualités universelles, permettront désormais le développement de la puissance proliférante du Nephesh Chayah : l'Ame de vie animale, et la Puissance de Libération et d'Expansion vivante, symbolisée par l'Oiseau, déploiera son activité à travers l'Astralité, sur les virtualités réalisées par le pouvoir de distinction des Cieux-Lois. » 21. — Aussi réalisa-t-elle dans sa pensée, l'ensemble essentiel des grandes Puissances collectives générales vivantes, dispensatrices et multiplicatrices de la Vie animale, symbolisées par les Cétacés, comme elle conçut toute l'Animalité vivante future douée du mouve­ment en soi, symbolisée par les Reptiles, afin que pussent se développer les Productions encore virtuelles dans les Eaux, comme elle avait conçu toute puissance libératrice par nature, libérant énergiquement toute chose conformément à sa spécification naturelle.

L'Angélie constata que tout cela était en harmonie avec le Concept divin créateur ; 22. — aussi fixa-t-elle, par sa bénédiction, les principes générateurs en disant : « Proliférez, multipliez, emplissez les Eaux de manifestations innombrables ; et que la puissance libératrice des condensations se déploie sans limites dans l'Astralité. »

23. — Telle fut la double modalité condensante et expansive de la Cinquième manifestation active universelle.

24. — Puis l'Angélie proféra : « L'Astralité, à son tour, aidera à manifester le Nephesh-Chayah, l'Ame de vie spécialement adaptée à l'Animalité de l'astralité condensée, symbolisée par les Quadrupèdes terrestres, et douée du mouvement en soi ; et cette Ame, par l'union de sa vie propre à l'Astralité causale, réalisera la vie animique spéciale à chaque espèce appartenant en propre à cette Astralité ». Il en fut ainsi conformément à la loi naturelle.

25. — L'Angélie réalisa donc en sa pensée toute essentialité vivante astrale conformément à sa spécificité propre, et donc, l'animalité astrale conformément à sa spécificité essentielle. Et de même, elle réalisa, la nature essentielle d'un Être universel qui, doué du mouvement en soi, dans l'Adamah : la Substance support spécifique de toute vie, s'apparenterait à sa propre nature angélique ; et elle constata que cela était en harmonie avec le Concept divin créateur.

26. — Elle proféra donc : « Nous effectuerons l'Adam : (l'Adamie, Humanité totale), le Dominateur de l'animalité vivante. Nous l'effectuerons dans notre ombre protectrice. Nous l'effectuerons conformément à notre nature dominatrice. De la sorte, ILS (les Humains) domineront sur la puissance qui, dans les Eaux vitalisées, préside à la successivité des reproductions ; sur celle qui réalise la puissance de libération des lois célestes et sur toute l'animalité ; donc tant sur l'ensemble de l'Astralité condensée que surtout ce qui, mobile en soi, se meut par lui-même dans l'étendue de l'Espace astral. »

27. — L'Angélie conçut donc dans sa pensée, l'Adam (l'Humanité par essence universelle). Dans son ombre protectrice, dans son ombre propre, l'Angélie la conçut, entité spéciale et merveilleuse.

Ces Humains, elle LES conçut Mâle : (actif-expanseur), et Femelle (passif-fixateur) ; 28. — puis elle scella leur nature spécifique par sa bénédiction et leur dit : « Produisez des fruits ; multipliez ; emplissez l'astralité et tout ce qui, en propre, appartient à sa nature ; domptez et dominez tant la puissance proliférante des Eaux vivifiées, tant la puissance libératrice des Cieux-lois, que toute l'animalité existentielle se mouvant par elle-même à travers l'Astralité. » ; 29. — Et elle ajouta : « Voici que J'ai mis à votre disposition la totalité de l'Adamah : Substance supérieure support des manifestations de l'Astralité vivante effectuée et qui porte en soi et émet sa puissance reproductrice.

« De plus, vous pourrez faire acte d'assimilation directe avec la totalité de la substance qui, par nature, porte en soi la puissance de produire et d'émettre une reproduction naturelle vivante ; 30. — Alors que l'animalité astrale, la puissance libératrice des Cieux-lois, la totalité donc de ce qui se meut par soi-même à travers l'astralité, mais qui ne possède que l'Ame de vie animale, n'aura d'assimilation directe qu'avec ce qui, par nature a été soumis à une condensation substantielle préalable. » Et il en fut ainsi, conformément à la Loi de vie universelle.

31. — L'Angélie constata alors que toutes les essences intelligibles qu'elle avait réalisées étaient en parfaite harmonie avec le Concept divin créateur ; et tel fut le début, par condensation et telle fut la fin, par expansion, de la sixième manifestation universelle.

ÉPILOGUE

(Genèse II), 1. — C'est ainsi que furent parfaits tant les Cieux-Lois régulateurs, et l'Astralité causale, que la totalité de leurs puissances effectuantes ; 2. — Car en la Septième Manifestation universelle du Principe créateur, l'Angélie avait achevé l'Œuvre dont elle avait été chargée et qu'elle avait accomplie.

Elle se reposa donc complètement en cette Septième Manifestation de toute l'Œuvre dont elle avait été chargée et qu'elle avait accomplie.

3. — Puis elle bénit la septième manifestation et la sanctifia ; car en cette manifestation, elle se reposait de toute l'Œuvre dont elle avait été chargée, et, qu'Angélie, elle avait perçue et fixée dans sa pensée intime pour la pouvoir effectuer.

4. — Et telles furent définies, dans la pensée éternelle qui les
créa, les Puissances génératrices devant appartenir aux Cieux-Lois et à l'Astralité causale, pour procurer l'existence effective — au moment fixé par la volonté de YeHoVaH, le Dieu-Vivant de l'Angélie, le DIEU des dieux, tant à l'Astralité informée qu'aux Forces informantes des Cieux-Lois.

5. — Et il en était de même de tout concept, tant de la Nature naturée avant qu'elle n'existât dans l'Astralité physique, comme de tout Concept de la condensation naturelle antérieure au déploiement de la vie sensible ; car le Dieu-Vivant de l'Angélie n'avait pas encore fait opérer l'ensemble de Ses Puissances fécondantes ; et Adam n'existait pas, non plus, pour contrôler l'Adamah : la substance intermédiaire vivante, et par nature, support de la vie tant physiologique que spirituelle, et spécifiquement soumise à l'Adamie.

×
Stay Informed

When you subscribe to the blog, we will send you an e-mail when there are new updates on the site so you wouldn't miss them.

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
vendredi 12 avril 2024